• Plus de 225 000 commandes par an
  • Beaucoup d'évaluations positives

Le test du lingot d'or

Vérifier l'authenticité de l'or avec un aimant
Auteur: M. Müller, Allemagne
En ligne depuis: 11.02.2013, Nombre de visites: 94097

Vérification l'authenticité de l'or

Depuis des siècles, l'authenticité de l'or est vérifiée selon le principe d'Archimède. Si le poids ne correspond pas au volume, l'or est contaminé par un autre métal. Cependant, il y a quelques temps, de faux lingots d'or d'un kilo sont apparus qui contenaient un noyau en tungstène. Ce dernier a presque la même densité que l'or et il n'est donc pas détectable à l'aide de la méthode classique et des appareils de contrôle à ultrason professionnels coutent très cher.

Méthode de mesure alternative

La construction que vous pouvez voir ici permet d'appliquer une méthode de mesure qui est basée sur le principe suivant : L'or est diamagnétique, le tungstène est paramagnétique. Si environ 30 % du volume du lingot sont en tungstène, le diamagnétisme et le paramagnétisme s'annuleront. Par conséquent, si un lingot d'or n'est pas repoussé - ou qu'il est même attiré - par l'aimant, cela signifie selon ce test qu'il contient à part de l'or d'autres métaux.

La mesure

L'effet est mesurable à l'aide d'une balance de précision qui affiche 2 décimales. La structure en carton qui se trouve dans la construction représentée sur la photo sert d'écarteur afin de protéger la balance de l'aimant puissant. Le lingot, qui n'est pas montré sur cette photo, doit être placé dans l'espace étroit entre le carton et le récipient en plastique. D'abord, on prend les mesures sans l'aimant, ou, si possible, on met la balance à zéro. Ensuite, on pose l'aimant sur la surface du récipient en plastique sans toucher la pièce à tester. Le test montre que le lingot semble être devenu plus lourd en raison de la répulsion diamagnétique.

Différence de poids

Le paramagnétisme et le diamagnétisme sont des forces très faibles. C'est pourquoi la différence de poids résultant de la répulsion magnétique pendant le test du lingot n'est pratiquement pas perceptible. Avec mon lingot de 250 g, j'ai pu mesurer une différence d'environ 0,11 g à 0,13 g. La construction avec le parallélépipède magnétique Q-60-30-15-N représentée ici fonctionne d'ailleurs pour des lingots de 100 g ou plus. "L'AIMANT DE LA MORT" permettrait également de vérifier des onces individuelles (31 g) bien qu'à ce jour, aucun cas de falsification de petits lingots ou de pièces de monnaie avec du tungstène n'ait été signalé.



Note de l'équipe de supermagnete :
Lorsque vous manipulez cet aimant relativement puissant, veuillez d'abord consulter nos consignes de sécurité, surtout les points Risque de contusion et Champ magnétique.