Écran de projection avec masquage réglable

Regarder un film sur grand écran à la maison, c'est plus de plaisir
Auteur: Markus Wilczek, Münster, Allemagne
En ligne depuis: 20.11.2008, Nombre de visites: 77114
Cet écran de projection que j'ai construit moi-même se trouve dans mon appart d'étudiant où je regarde de temps en temps un bon film. Sa caractéristique particulière est son cadre noir. Pour une vraie expérience cinéma à la maison, il est important que l'écran ait un cadre noir adéquat (dit masquage) ce qui renforce le contraste perçu. Grâce à une solution à base d'aimants, les planches en haut et en bas de l'écran sont réglables en hauteur.

Fabriquer le cadre et l'entoilage soi-même

Le cadre pour l'écran de projection provient d'un magasin qui est spécialisé dans le matériel pour les beaux-arts. ("Classic 45" de la société Boesner), il fallait juste l'assembler.
Ensuite, j'ai recouvert le cadre d'abord d'un tissu noir (molleton de scène), puis d'un film (écran de projection Opera, les deux sont disponibles chez la société Gerriets). Nous étions à deux pour bien tendre le tissu et le maintenir sur le cadre. Ensuite, j'ai pu l'aggraver petit à petit.
En ce qui concerne la quantité de ces revêtements, il faut toujours prévoir un peu plus que la surface visible, pour mon écran de projection de 1,9 m x 1,1 m donc au moins 2 m x 1,2 m.

Démarcation latérale

Sur les côtés latéraux de l'écran, j'ai collé avec de l'adhésif velours d-c-fix (disponible en rouleau de 45 cm x 1 m dans des magasins de loisirs créatifs et des magasins de bricolage) un bord d'environ 5 cm de large. Cela est important pour que l'image soit délimitée clairement. Les marquages verts seront expliqués plus bas.

Fabriquer le masquage

Ensuite, j'ai collé au verso de l'écran de cinéma des feuilles perforées à 6 endroits entre le cadre et la toile (marqué en vert sur l'image ci-dessus).
Ces feuilles s'appellent également tôles ou plaques perforées est servent normalement à visser des tasseaux en bois. J'ai acheté mes exemplaires aux dimensions de 6 cm x 20 cm x 1,5 mm (en tôle d'acier galvanisé) dans un magasin de bricolage.
Les planches de masquage aux dimensions de 1,9 m x 0,2 m x 6 mm sont en contreplaqué de peuplier. J'ai posé les planches côte à côte et ensuite, j'ai collé 3 disques magnétiques 20 x 2 mm sur le bord intérieur en haut et en bas des planches en utilisant la superbe colle UHU.
J'ai également fixé un aimant au milieu de chaque côté long intérieur. J'ai ainsi obtenu deux planches symétriques mais pas congruentes, chacune munie de sept disques magnétiques.
Note : Si vous trouvez la distribution asymétrique des aimants trop compliquée, collez tout simplement un aimant dans chaque coin et au milieu des côtés longs, donc 6 aimants par planche.
Puis, laissez sécher le tout pendant une nuit.
Ces planches peuvent être glissées vers le haut et vers le bas. Mais le masquage est évidemment pas encore terminé !
Ces planches peuvent être glissées vers le haut et vers le bas. Mais le masquage est évidemment pas encore terminé !
Pour finir, j'ai recouvert les planches d'adhésif velours d-c-fix (j'ai utilisé environ 2 rouleaux).
Les planches tiennent grâce à l'attraction entre les aimants et les tôles au verso fermement sur l'écran.
En environ 2 heures de travail (plus séchage durant la nuit), j'ai fabriqué un masquage réglable.

Que le spectacle commence !

Maintenant, je peux facilement régler le masquage de l'écran de projection en fonction du format du film !
Les deux photos en bas montrent les réglages les plus utilisés pour des films de cinéma (16/9 und 21/9).
Écran de projection pour films au format 16/9
Écran de projection pour films au format 16/9
Écran de projection pour films au format 21/9
Écran de projection pour films au format 21/9

Coûts

Voici quelques informations concernant les coûts du projet :
Le cadre coûte dans les 16 euros, le molleton et le film d'écran d'un total de 70 euros sont les éléments les plus chers du projet. S'y ajoutent environ 8 euros pour les planches de masquage, 15 euros pour l'adhésif d-c-fix ainsi qu'environ 10 euros pour les planches perforées et les agrafes. Les coûts pour les aimants sont pratiquement négligeables.
On arrive alors à un montant légèrement au-dessus de 100 euros. Qualitativement, mon écran de projection DIY n'est guère différent d'un écran du commerce qui peut coûter jusqu'à 1000 euros. Les quelques entreprises qui fabriquent des écrans de projection se font payer au prix fort leur travail. L'autoconstruction d'un écran pour le home cinéma vaut donc vraiment la peine !